top of page

MAÎTRISE DES COÛTS ÉNERGÉTIQUES : LE DÉFI QUI AURAIT DU ÊTRE DAVANTAGE ANTICIPÉ





Face à l’envolée des prix de l’électricité, du gaz et des énergies fossiles en général, c’est le branle-bas de combat. Pourtant la transition énergétique est en marche depuis des années mais ses avancées ont été été trop timides jusqu’à présent. Aujourd’hui l’urgence climatique rejoint l’urgence économique …


La proposition de la CCVBA d’une meilleure valorisation des CEE ( Certificat d’Economie d’Energie) est une bonne chose, tout comme le développement du photovoltaïque.


A ce propos, ce n’est pas un hasard si la décharge de Saint-Rémy va pouvoir être très prochainement équipée de panneaux photovoltaïques. Dès 2013, lors de sa réhabilitation tant décriée par le leader de l’opposition de l’époque, le service environnement que je pilotais en tant qu’adjointe, avait déjà anticipé. En effet, nous avions réfléchi le projet de manière à le rendre compatible tant sur le plan technique qu’administratif avec l’installation future de panneaux photovoltaïques. Une vision qui trouve tout son sens aujourd’hui.


Ce fut également le cas avec l’installation d’une chaufferie bois à l’école de l’Argelier où avec Mes deux collègues élus, Pierre LAPEYRE et Stéphan GUIGNARD, nous avions défendu et porté ce beau projet. Malheureusement après deux années de fonctionnement on nous avait fait remarqué que les économies attendues n’étaient pas au rendez-vous. En effet, les prospectives financières du projet étaient corrélées au coût du gaz…Or, jusqu’à un certain seuil, cela revenait moins cher de chauffer au gaz qu’au bois…Le déploiement sur d’autres sites avait du coup été suspendu. Il serait intéressant aujourd’hui de se pencher à nouveau sur les coûts comparatifs…Cependant, au delà des chiffres, le chauffage au bois, plus exactement au moyen de pellets dans le cas présent, contribue au maintien sur nos territoires d’emplois non délocalisables et à la production d’énergie « renouvelable » à l’échelle locale, mais avec comme toujours des bémols.


Le Plan Climat Air Énergie du Pays d’Arles, en cours d’actualisation, fut également un outil utile mais peut-être pas assez audacieux ou pas suffisamment utilisé. Il a cependant permis certaines avancées notamment dans l’isolation des bâtiments publics ou l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques (https://pays-arles.org/wp-content/uploads/Plan-Climat-Air-Energie-Territorial-Pays-Arles.pdf). A ce propos, il faut souligner l’effort réalisé sur ce sujet par la CCVBA.


Tout ça pour dire que rien ne sert de courir, il faut partir à l’heure et bientôt il sera trop tard !


Il n’existe comme toujours aucune solution miracle. C’est une vision stratégique sur le long terme s’appuyant sur la combinaison de plusieurs actions qui permettra d’enrayer notre dépendance énergétique si préjudiciable pour notre environnement et nos finances à tous.


Gisèle PERROT-RAVEZ


Article à lire dans La Provence de ce 9 avril.

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page