top of page

Rénovation de l’avenue Durand Maillane

Dernière mise à jour : 24 juin 2022

Réunion de présentation du 15/06/22 – salle Jean Jaurès

L’avis du collectif Saint-Rémy Transitions


Présents pour le collectif Saint-Rémy Transitions : Johanna Bonella, Abel Flosi, Dimitri Athanassiou, Gisèle Perrot-Ravez.


Ce que nous avons retenu de la présentation publique et des échanges que nous avons pu avoir en marge de la réunion.


1.Le Projet


Les travaux :


- 500 m linéaires seront rénovés plus les impasses à proximité dont celle de la Chauche vieille et une partie de la place Jean Jaurès

- Tous les réseaux secs et humides seront réhabilités ce qui représente une part prépondérante du budget.

- Les lignes électriques seront « mises en discrétion »

- Sous l’avenue passe un ouvrage en pierre permettant de drainer les eaux pluviales bien connu des Saint-Rémois : la Chauche vieille qui présente des faiblesses et qu’il faudra consolider

- La possibilité de faire des réservations pour l’installation future de colonnes à ordures ménagère est à l’étude


Le coût :


- Ce sont 3 millions d’euros qui seront investis sur 2 ans. Pour information les dépenses annuelles en investissement de la municipalité se situent autour de 6 millions d’euros.


Le stationnement :


- Les places de stationnement seront supprimées le long de l’avenue et repositionnées sur le terrain de boules place Jean Jaurès.

- le nouvel espace de stationnement sera recouvert de béton alvéolaire comme le parking de la Libération

- Le terrain de boules sera aménagé dans l’impasse de la Chauche vieille

- Une place de livraison et une place PMR seront aménagées au niveau des commerces.

- 20 appuis vélos et une borne de recharge pour véhicules électriques sont également prévus


La circulation piétons, vélos, voitures :


- Un « décrochage » est prévu à l’entrée de l’avenue par rapport au cours pour éviter la vitesse excessive des voitures lorsqu’elles s’engouffrent dans l’avenue.

- La largeur ainsi récupérée sur l’avenue Durand Maillane suite à la suppression du stationnement permettra d’aménager : un trottoir de 1,40 m séparé par un fer plat d’une piste cyclable de 1,50 unidirectionnelle elle-même séparée de la chaussée par un espace vert bordé d’une lisse en bois

- La piste cyclable commence devant le crédit mutuel pour s'achever à hauteur de l'impasse de la place Mireille

- Un autre trottoir est prévu en face de largeur variable

- La chaussée de 3,20 m aura une vitesse limitée à 30km/h

- La création de deux surélévations (type plateaux traversant) au niveau de magasin U et de la Chapelle vise à ralentir les voitures et d’après les propos de la municipalité à mettre davantage en valeur la chapelle.

La végétalisation :


- Les marronniers (alignement inscrit dans la Directive Paysagère des Alpilles) présentant un état sanitaire convenable seront conservés sur l’avenue

- Une vingtaine d’arbres seront plantés sur l’emprise du projet : des charmes houblon sur l’avenue et des chênes chevelus sur le nouveau lieu de stationnement

- Les arbres déjà existants sur l’avenue seront maintenus dans la mesure du possible

- Selon les chiffres communiqués, 220 m2 d’espaces verts seront créés

- Les massifs séparant la piste cyclable de la chaussée seront garnis de myrthes et d'abélias


2. Le chantier


-1ère phase de travaux : octobre 2022/avril 2023 -> du boulevard Victor Hugo à la place Jean Jaurès

- 2eme phase de travaux : octobre 2023/avril 2024 -> de la place Jean Jaurès au canal des Alpines

- Une déviation sera mise en place via le chemin de la Combette et l’avenue du souvenir français qui sera mis en sens unique le temps des travaux.

- L’accès aux commerces et aux habitations sera préservé pour les piétons, vélos et personnes à mobilité réduite

- Les travaux seront interrompus pendant la période des fêtes de fin d’année


3. L’avis du collectif Saint-Rémy Transitions Ce projet est globalement satisfaisant et semble faire consensus. Nous apprécions : - Le cheminement piétons et vélos - Les efforts pour essayer de ralentir les voitures, - La réduction des surfaces imperméabilisées laissant la place à des espaces verts ou à un revêtement drainant pour le stationnement créé - La zone autour de la chapelle davantage « aérée » avec un espace piétons plus large

Cependant, nous souhaiterions davantage :

=> Apaiser la circulation automobile :

- Prévoir à l’entrée de l’avenue, soit une surélévation du même type que les deux autres déjà envisagée soit un marquage ou un revêtement différent pour ralentir les voitures

- Surélever le passage piétons à cet endroit

=> Végétaliser avec des espèces locales et diversifiées

- Les essences d’arbres proposées pourraient être davantage diversifiées. A la place ou en complément du charme houblon et du chêne chevelu, on pourrait envisager des essences plus courantes et locales des Alpilles tels que des chênes vert, l’érable de Montpellier ou encore le tilleul.


- Le maintien de l’alignement des marronniers ou à défaut d’autres espèces, est primordial afin d’ombrager l’avenue et d’abaisser la température. Parfaitement conscients des nombreuses contraintes, il aurait cependant été pertinent de placer la végétalisation davantage au cœur du projet afin de trouver des solutions permettant non seulement de maintenir mais aussi d’améliorer cet alignement inscrit dans la Directive Paysagère des Alpilles.

- Quant à la palette végétale des massifs elle est vraiment minime. Seulement deux essences proposées : myrthe et abélia. On pourrait espérer davantage de diversité : phlomis, romarin, ciste , filaire, pistachier , iris … des essences locales et résistantes à la sécheresse.

- Par ailleurs, une lice en bois suffira-t-elle à préserver ces massifs du piétinement et surtout de l’urine et des déjections canines ? Les plantations réalisées place Jean de Renaud ont finalement dû être protégées à l’aide de ganivelles, sans quoi elles mouraient toutes les unes après les autres.


=> Améliorer l’intégration du vélo dans la ville

- La piste cyclable s’achève soudainement à la hauteur de l'impasse de la place Mireille. Il serait judicieux et bienvenu de prévoir une transition avec l'avenue Van Gogh.

- Une vision globale et prospective de la mobilité en général et des déplacements doux en particulier est indispensable mais fait malheureusement défaut à Saint-Rémy. La prise en compte des recommandations de l’étude mobilité en cours et l’intégration de ce chantier dans une vision globale des déplacements auraient été pertinentes. => Suggestions en marge du projet

- Installation de bancs: Sauf erreur de notre part, il n’a pas été envisagé l’installation de bancs. Un ou deux seraient les bienvenus le long de l’avenue, si l’espace est suffisant ou dans l’impasse de la Chausse vieille par exemple.

- Récupération de matériaux : Il serait opportun de se questionner concernant la réutilisation possible des bordures de trottoir en pierre usées et lustrées par le temps dans un des aménagements prévus ou dans un autre à venir.

- Explication du nom de la rue : Pierre-Toussaint Durand (de) Maillane est un illustre Saint-Rémois. Représentant des Bouches du Rhône à la Convention, membre du Conseil des Anciens. Toutes les rues de la commune mériteraient une plaque "explicative". Une tâche qui pourrait être confiée au conseil des anciens ou aux élèves du collège Glanum ou à une association saint-rémoise par exemple. Ces remarques se veulent constructives dans le seul but de contribuer à améliorer la proposition initiale.





128 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page