top of page

STATIONNEMENT : LE CASSE-TÊTE

Arles, comme Saint-Rémy, sont des villes attrayantes qui attirent un afflux de visiteurs croissant. La problématique du stationnement est une réalité.


L’organisation du stationnement autour du cours et sur la place de la République notamment, entraîne un flot incessant de véhicules à la recherche d’une place, engendrant bruit, pollution et occupation d’un espace précieux confisqué aux Saint-Rémois.


L’aménagement du parking de la Libération est prévu dans la prolongation de celui déjà réhabilité. Il remplacera le parking provisoire en terre où sont envisagés les logements du Clos des Cèdres. Une consultation de la population est en cours sur le site de la mairie jusqu’au 2 juin :



Certes, ce parking de la Libération est indispensable mais il est insuffisant au regard des besoins de la commune, surtout si on souhaite un jour prendre enfin en compte les défis du réchauffement climatique et donner plus de place à l’humain et au végétal.


Pour cela il est urgent de réfléchir à non seulement comment éviter que trop d’entre nous prennent leur voiture, mais également comment libérer de l’espace aujourd’hui occupé par celle-ci.


Diverses alternatives déjà éprouvées ailleurs pourraient être mises en œuvre à Saint-Rémy pour peu qu’il existe une réelle volonté politique.


Les 400 places de stationnement réaménagées (on améliore l’existant) ne permettront pas à elles seules de résoudre cette problématique complexe du stationnement. Plus globalement, la question qui se pose est : dans quelle ville souhaitons nous vivre ?



24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page